COMMENT ÉVITER LES CAMBRIOLAGES CET ÉTÉ ?
Comment éviter les cambriolages cet été ?

En 2018, selon le rapport d'enquête "Cadre de vie et sécurité", 557 000 cambriolages ou tentatives ont visé des résidences principales. Un chiffre en baisse par rapport à 2017 qui comptait un triste record de 624 000 cambriolages ou tentatives. Et c'est en été que le plus de cambriolages sont recensés. Comment éviter un cambriolage et comment réagir si vous en êtes victime ? Nos conseils.  

Les chiffres sur les cambriolages publiés par le ministère de l'intérieur font froid dans le dos. Au total en 2018, plus de 557 000 cas de cambriolages ou de tentatives ont été comptabilisés. Un chiffre en hausse par rapport à 2006 où l'on comptait déjà 451 000 cas mais en baisse par rapport à 2017 puisque l'on comptait alors 624 000 tentatives ou cambriolages. 

Toutefois, élément plutôt rassurant, le taux d'échec est élevé puisque 55% des cambriolages se sont soldés par un échec en 2018. Enfin, qu'il soit réalisé ou non, la justice considère le cambriolage comme une infraction caractérisée et sera jugé de la même manière qu'un cambriolage avec un vol par effraction.

Comment s'y prennent les cambrioleurs pour rentrer dans le logement ?

Selon le ministère de l'Intérieur, le procédé est plutôt simple... ils passent par la porte (64%). D'autres optent pour les fenêtres (23%), escaladent un balcon, une clôture ou une grille (18%) ou utilisent une clé (4%). Et certaines zones sont plus touchées que d'autres par les cambriolages avec des préjudices qui varient. 

À quelle période de l'année y a-t-il le plus de cambriolages ?

"La période estivale de juin à août, synonyme de logements vacants, est la saison qui concentre le plus de cambriolages et tentatives (29% des ménages victimes)", rappelle le ministère. Une bonne raison pour prendre quelques précautions avant de partir cet été.

Mais les cambriolages ne s'arrêtent pas à une saison. L'automne (26%) et l'hiver (24%) affichent également des taux de cambriolages élevés. Et il semblerait que le printemps (22%) soit une période de relâche pour les cambrioleurs. Notez également que "le mois de décembre enregistre à lui seul 12% des faits"...

Quels sont les bons réflexes si vous êtes victime d'un cambriolage ?

"Si vous avez un voisin de confiance le mieux est de le prévenir de votre départ pour qu'il passe à des horaires variables et qu'il vide la boîte aux lettres. Question de bon sens, mieux vaut éviter d'annoncer son départ sur les réseaux sociaux. Enfin mon dernier conseil : être vigilant soi-même les jours qui précèdent le départ à la présence de personnes inconnues qui pourraient en réalité effectuer des repérages", énumère Jacqueline, formatrice en sécurité et ancienne commandant de police.

Avant de partir en vacances :

1. S'informer sur l'opération Tranquillité Vacances sur servicepublique.fr qui permet de demander à la gendarmerie ou au commissariat de surveiller votre logement

2. Prévenir ses voisins de vos congés

3. Éviter de publier sur les réseaux sociaux que vous n'êtes pas chez vous

4. Dissimuler ses objets de valeur et les prendre en photo

5. Apposer un sticker de vidéo-surveillance même si vous n'en avez pas ou laisser une lumière d'ambiance pour donner l'impression de présence 

6. Rester vigilant

Et si on est cambriolé ?

1. Appeler la police une fois l'intrusion constatée

2. Réaliser une liste des objets volés

3. Contacter votre assureur

4. Ne pas altérer les points de l'effraction

5. Déposer plainte dans les 48 heures 

"Surtout, déposez plainte rapidement, dans les 48h. Si vous êtes en vacances, déposez plainte dans le service de police ou de gendarmerie de votre lieu de villégiature. Celui-ci enregistrera la plainte et la transmettra au service enquêteur de votre lieu de résidence. Il est également possible d'effectuer une pré-plainte en ligne qu'il faudra signer lors du rendez-vous avec le service de police", rappelle la formatrice en sécurité.

Source et plus de conseils pratiques : Immobilier.lefigaro.fr 

Partagez l'article
< Retour à la liste
Mentions légales - 48, rue Mazarine 75006 Paris - Téléphone : +(33) 1 56 24 44 26 - Fax : +(33) 1 56 24 93 13